Slow Burn, Tome 5 : Just one touch. Maya Banks

Une soif de liberté. Une passion dévorante.

Prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas – une femme faible, timide, docile – ou fuir, tout simplement : voilà les moyens que Jenna a perfectionnés pour échapper aux monstres qui ont fait de son enfance un enfer. Alors aujourd’hui elle n’a plus qu’un objectif : vivre libre. Elle avait d’ailleurs de bonnes chances d’y arriver, jusqu’à ce qu’elle rencontre Isaac. Pour une raison qui échappe encore à Jenna, Isaac semble avoir un besoin impérieux de faire tomber ses défenses. Et, même si cela la terrifie, elle doute de pouvoir y faire quoi que ce soit. Car, quand elle s’est approchée d’Isaac pour la première fois, quelque chose s’est passé. Il a suffi d’un geste, pour que tout – ses plans, ses sentiments et ses désirs – soit bouleversé…

Date de sortie : 07/02/2018

Editions : 

Prix : 15e90 en broché et 9e99 en numérique

 

 Cette jeune inconnue avait besoin de lui. Il ne pourrait jamais rembourser sa dette envers elle mais s’il ne la protégeait pas, qui le ferait ?

 

Surréaliste, voilà, c’est le premier mot qui me vient à l’esprit en refermant ce livre et croyez-moi c’est vraiment dur pour moi de réaliser à quel point je suis frustrée par ce roman.

Pourtant l’idée de base est bonne quoiqu’assez similaire aux précédents, mais c’est ce qu’on aime chez Maya Banks. Seulement, force est de constater que l’autrice est tombée dans la facilité en nous servant inlassablement la même histoire avec les mêmes ingrédients.

J’ai eu l’impression de tourner en rond durant cette lecture et de retrouver sans cesse les mêmes dialogues mielleux entre les personnages. J’aime le romantisme que Maya insuffle à ses textes, mais ici la limite est largement dépassée au point de tomber pleinement dans la niaiserie.

D’ailleurs, il suffit de voir à quel point leur rencontre est rapide, à quelle vitesse leurs sentiments font leur apparition pour comprendre que ce livre sera tout sauf cohérent. À ce stade-là, ce n’est plus un coup de foudre, mais une électrocution. Leurs débuts sont tirés par les cheveux et certaines décisions sont prises à la va-vite. Les dialogues suivent toujours le même schéma et je crois que je me suis fait une luxation des yeux à force de les lever au ciel !

Il est très rare que je construise un avis sous le coup de la déception, mais elle est si intense avec ce roman que je ne peux faire autrement. Maya a toujours été une de mes auteurs phares, mais je suis obligée de reconnaître que ces derniers temps j’ai l’impression de l’avoir totalement perdu.

Ce qui m’exaspère c’est qu’au-delà de tous ses défauts, la relation entre Jenna et Isaac est empreinte de douceur, de tendresse, de respect et de patience. Certes, c’est un macho, un vrai, qui considère sa femme comme une propriété, mais comme dit précédemment ce n’est pas une surprise lorsque l’on connaît la saga.

Le seul point positif pour ma part a été de replonger dans l’ambiance du SSD. La cohésion du groupe, leur générosité et leur sens de l’honneur sont ce qui ont sauvé ma lecture.

Ma note est basse, mon avis ultra mitigé, mais même si ça me fend le cœur comme on dit chez moi, je me dois d’être totalement honnête et je ne peux pas inventer d’arguments pour vous donner envie de le lire. Sachez toutefois que l’on a un aperçu du prochain couple en fin de tome et que celui-ci m’intrigue malgré tout. La patience par contre est de mise puisqu’il ne sortira en VO que fin mars alors pour ce qui est d’une date française l’attente s’annonce bien longue.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Slow Burn, Tome 5 : Just one touch. Maya Banks

  1. fleurhana dit :

    Tu connais mon contentieux avec cette auteure… je n’en dirais pas plus XD

Laisser un commentaire