The Fire. Brittainy C Cherry

« Tout les oppose mais rien ne pourra les séparer »

C’est l’histoire d’une amitié entre deux personnalités contraires, issues d’un milieu social différent, qui se transforme en une rencontre amoureuse.

Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

Date de sortie : 09/03/2017

Editions : 

Prix : 17e en broché et 9e99 en numérique

The Fire est la sortie que j’attendais en ce début d’année. Après un véritable coup de cœur pour The Air he Breathes, je n’avais qu’une hâte : retrouver la plume de l’auteure et les sensations intenses qu’elle sait me faire ressentir.

Ce tome est différent du précédent. Ne vous attendez pas à une suite ou à croisé Tristan au détour d’un chapitre. Ici on entre dans une nouvelle histoire avec de nouveaux personnages. Brittainy joue au yoyo avec nos sentiments et aborde avec beaucoup de subtilité des sujets lourds tels que la drogue, l’estime de soi ou encore la maladie.

Alyssa Walters est une jeune femme optimiste de nature. Elle joue brillamment du piano et aimerait toucher du doigt son rêve d’ouvrir un piano-bar. Alyssa est quelqu’un de déterminé, d’entier. Lorsqu’elle aime une personne, c’est de toute son âme. Elle a cette sensibilité caractéristique des artistes qui apporte beaucoup de profondeur à son personnage.

Logan Silverstone m’a extrêmement touchée par la manière dont il se voit. Il faut dire que sa vie est loin d’être idyllique. Ce jeune homme se trouve pris dans la spirale infernale d’une vie sombre dont il est très difficile de sortir. Pourtant, loin de l’image qu’il se donne, Logan est intelligent, doué. Il lui suffirait d’un petit coup de pouce pour s’épanouir pleinement.

Ce livre se décompose en deux parties. La première nous présente les différents protagonistes de l’histoire, car en plus de notre couple, on apprend à connaître des personnages très importants tels que Kellan le grand frère protecteur, Erika la sœur un peu hystérique, Julie et Ricky les parents nocifs ou encore Lauren la mère décisionnaire. Ils sont nombreux certes, mais ils ont tous un rôle très important dans le déroulement des événements et donc dans l’évolution de la relation entre Alyssa et Logan. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure a imbriqué leurs existences les unes aux autres. Chaque action commise par l’un a des répercussions chez les autres.

Dans cette section, on commence, également, à cerner la situation. Alyssa connaît Logan mieux que personne, car ils vivent quelque part la même chose, à des degrés différents, mais leur environnement familial les rapproche. Malgré tout, Logan, submergé par cette vie sans avenir, s’accroche à leurs différences pour ne pas la brisée.

Dans la seconde, nous les retrouvons cinq ans plus tard pour un événement censé être heureux. C’est à ce moment-là que l’on affronte la solitude et les peurs de Logan. Son monde est sur le point de s’effondrer. Il est, alors, terrible de ressentir toute la souffrance qu’il endure à travers son récit. C’est un véritable crève-cœur de partager sa tristesse. Il va lui falloir beaucoup de courage pour ne pas retomber dans ses travers. Peut-il vraiment, continuer à se voiler la face ? Peut-il enfin accepter ses sentiments ? Pourra-t-il aller de l’avant ? Ces chapitres sont un condensé d’émotions pures.

Avec cette nouvelle histoire, j’ai pris beaucoup de plaisir à assister à la naissance d’une relation hors norme. L’intensité du texte et la nature des personnages ont su me toucher de plein fouet. Brittainy m’a plongée dans un livre bouleversant que j’ai eu du mal à lâcher. Il est vrai que j’ai pris plus de temps pour cette lecture, mais je voulais vraiment apprécier ce texte à sa juste valeur. Il a donc fallu que j’attende le moment propice pour dévorer ces pages.

The Fire est un tome qui fait réfléchir, qui nous pousse dans nos retranchements tout en gardant toujours une note d’espoir. Indéniablement différent de The Air, il n’en reste pas moins que ce couple a remué énormément de choses en moi. Il est temps de les laisser vivre leur vie en attendant de découvrir The Silent Waters en juin 2017.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire