Les frères O’Neil, Tome 3 : La douce caresse d’un vent d’hiver. Sarah Morgan

les-freres-o-neil-tome-3-la-douce-caresse-d-un-vent-d-hiver-824829-264-432

resume2

Cet hiver, Tyler O’Neil, ex-champion de ski, ancien bourreau des cœurs et désormais père célibataire, n’a qu’une seule mission : tout faire pour que sa fille, Jess, passe le meilleur Noël de sa vie. Le fait que sa meilleure amie Brenna emménage temporairement dans son chalet n’est qu’une délicieuse distraction qu’il se doit d’ignorer. Leur relation est la seule qu’il n’ait jamais détruite, et il est hors de question d’y remédier.

Brenna Daniels, skieuse professionnelle, connaît tout des risques et périls d’un amour non partagé : elle aime Tyler depuis des années. Vivre avec lui est une véritable torture : comment peut-elle se comporter en amie alors qu’il dort dans la chambre d’à côté ? C’est alors que Tyler l’embrasse. Soudain, la relation dont elle a toujours rêvé semble à portée de main. Se pourrait-il que ce Noël voit ses rêves de bonheur se réaliser enfin ?

Date de sortie : 26/10/2016

Editions : etH

Prix : 14e90 en broché et 9e99 en numérique

extrait1

caresse

avis1

servicepresse1

Des montagnes à perte de vue, de la neige à profusion, voici le cadre idyllique qui vous attend durant ce dernier tome de la saga Snow Crystal.

Après avoir dévoré l’histoire de Kayla et Jackson puis celle d’Elise et Sean, c’est au tour de la douce Brenna et de l’intrigant Tyler de nous conter la naissance de leur amour. Ce tome est celui que j’attendais avec le plus d’impatience. Au cours des précédents, il me semblait bien que ce récit serait plus complexe mais également plus profond que les autres. En effet, de par la nature de la relation entre Brenna et Tyler, il fallait que Sarah Morgan puisse exploiter leurs doutes, leurs angoisses sans chercher à entraver cette amitié de toujours. Prendre en considération leurs sentiments et leurs failles aurait pu s’avérer être un exercice difficile pourtant c’est grâce à la vision réaliste de l’auteure que ce livre m’a conquise. Elle a insufflé à son roman une palette d’émotions allant de la peur au désir en passant par la frustration et le déni. Je me suis laissée guidée par le choix des personnages au gré des sapins et des descentes effrénées.

Brenna a toujours été un modèle de patience et de gentillesse. En faisant sa connaissance j’ai tout de suite eu envie de la prendre dans mes bras et de la réconforter. Elle aime passionnément, sans aucune restriction mais,  jamais,  elle n’a trouvé le courage de se lancer. Son mal-être transpire à travers son récit. On vit sa résignation, on subit sa solitude. Elle applique à merveille la politique de l’autruche préférant fermer les yeux sur ses sentiments plutôt que de perdre ce qu’elle a de plus cher. Pourtant, la vie n’a pas été tendre avec Brenna qui a beaucoup souffert. Malgré tout elle reste l’amie loyale et discrète sur qui les O’Neil ont toujours pu compter.

Tyler a toujours été un mystère pour moi. J’ai donc pris un réel plaisir à comprendre ce personnage. On pourrait le qualifier de désinvolte, de narquois ou encore de Don Juan, mais ce qui fait de lui un homme à part c’est la façon dont il encaisse les coups durs. Depuis un an son rêve s’est brisé, l’amertume qu’il en ressort transpire dans tout son être. Tyler est l’athlète par excellence, il a beaucoup de mal à tourner le dos à son passé. Cependant, depuis quelques mois, sa vie est chamboulée par Jess et c’est très intéressant de le voir évoluer dans son rôle de père. Il sort de sa zone de confort pour la première fois de sa vie et je dois dire que ça lui va bien. Grâce à Jess, il apprend à communiquer, à se sociabiliser et à faire face aux sentiments confus qui l’animent.

Il y a des histoires qui ont besoin de mûrir pour pouvoir exister. Celle-ci en fait clairement partie. Tous les ingrédients sont réunis depuis des années et pourtant aucun n’ose franchir le pas, trop attachés à ce qu’ils représentent l’un pour l’autre. J’aime vraiment le fait d’avoir eu le temps de poser les choses. J’ai beaucoup apprécié que leurs problèmes se règlent pas à pas avant de leur faire prendre conscience de l’évidence.

Ce roman est idéal en ces périodes de cocooning, parfait à lire blotti sous une bonne couverture accompagnée d’un bon chocolat chaud. Alors,  si vous cherchez une histoire”doudou” de celle qui vous réconforte dans un décor digne d’un conte de fée, La douce caresse d’un vent d’hiver est fait pour vous !

note1

note5

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire