Couple de l’enfer- Sexe internet et trahison. Martine Mas

couples-d-enfer-sexe-internet-et-trahison-790827-264-432

resume2

Christina attend le verdict du tribunal sans comprendre pourquoi elle s’est retrouvée en prison. Qu’est devenu l’ordinateur portable

La jeune femme se dit innocente mais c’est pourtant elle qui a fourni le cyanure. Des policiers découvrent aussi qu’elle a un excellent mobile ..

Riche architecte d’intérieur, Karine cherche un homme qu’elle puisse dominer. Internet permet la prédation anonyme. Elle chasse le candidat à l’exil, celui qu’elle pourra répudier ou conserver à son gré. Le Maghreb s’avère son terrain de jeu de prédilection. Des tas d’hommes, derrière l’écran, se transforment en mendiants de l’amour, elle n’a qu’à se servir. C’est sur Jugurtha, un Algérien aux formes athlétiques, qu’elle jette son dévolu

Tous les soirs celui-ci se rend dans un cyber d’Oran dans l’espoir de trouver la femme qui l’aidera à obtenir un visa pour la France. Cela ne l’empêche pas de s’adonner à de l’érotisme forcené sur internet. Il sera l’enjeu d’une rivalité sauvage entre ses amantes du web dont les destins vont, en se croisant, précipiter le monde dans un effroyable désastre. Ils sont la clé de l’énigme qui a conduit Christina devant la cour d’assises. Que d’existences gâchées

Ce roman fut inspiré à l’auteure par deux femmes à la fois amoureuses et prédatrices qui se disputèrent un Oranais au point de mettre leur propre vie en danger.

Date de sortie : 10/03/2016

Editions : erato

Prix : 15e99 en broché et 5e99 en numérique

extrait1

couple-enfer

avis1

servicepresse1

Une femme bafouée, trahie par ses sentiments. Une vengeance patiente, orchestrée d’une main de maître dans une ambiance lourde entre Paris et Oran. C’est une histoire intrigante et tortueuse que celle de Couples d’enfer.

Martine Mas a construit son livre en deux parties bien distinctes :

La première est celle qui m’a le plus touchée car elle nous entraîne dans l’engrenage judiciaire français. Elle nous démontre à quel point les rouages de la justice peuvent être impitoyables et que l’homme est finalement bien impuissant face cette machine bien huilée. L’auteur va faire vivre au lecteur une véritable enquête. Sous le récit des différentes parties : gendarmes, médecins, avocat, procureur ou encore juge d’instruction, les preuves sont trouvées, étudiées, les informations recoupées. Cependant, loin de l’évidence de la situation, il suffit d’un grain de sable dans la machine pour que tout explose. Je suis passée par plusieurs phases durant la lecture de ce premier acte : incompréhension, rage, injustice mais également beaucoup d’espoir. Comme on le dit souvent, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort !

La seconde partie, nous apprend la teneur des événements qui ont abouti à ce drame. Elle nous plonge le nez dans les méandres d’internet et les limites du virtuel. Elle nous pousse à nous poser les questions et élucide les faits. L’escalade engendrée par “l’amour”, la jalousie, le mal être, les réactions violentes qui peuvent s’en suivre et détruire tout sur son passage. Je suis restée accrochée à cette partie également qui m’a interpellée par la façon dont Karine élabore ses plans et va tout mettre en oeuvre pour y arriver.

Je ne connaissais pas Martine Mas avant d’ouvrir ce roman mais je dois dire qu’elle m’a très vite charmée par sa plume franche et appliquée. Le ton donné est sérieux tout en gardant une facilité de lecture. A la manière d’un bon thriller, l’auteur nous force à réfléchir et réagir. Que l’on aime ou pas, il est impossible d’ être insensible face au vécu de Christina et Karine.

note1

note4

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire