Fallait pas me chercher #4. Emma M Green

fallait-pas-me-chercher---tome-4-774574-250-400

resume2

Elle est jeune, belle, riche, et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Son seul problème, c’est lui : aussi sexy qu’insupportable…
Une série à deux voix… irrésistible !

J’ai 24 ans, un père tyrannique et un empire babylonien à gérer. Ma fortune colossale et mon joli cul font de moi le meilleur parti de Los Angeles. Je souris, on se pâme. J’ordonne, on m’obéit. J’aurais pu m’appeler Mike, John ou William, mais mes chromosomes en ont décidé autrement. Je m’appelle donc Valentine Laine, je suis une femme qui doit s’imposer dans un monde de requins, et rien ni personne ne me résiste.
Au moins jusqu’à l’arrivée fracassante de Nils Eriksen, qui m’a sauvé la vie tout en y mettant un souk improbable. Sans cesse, nos destins s’entrechoquent, s’entremêlent, s’entrelacent, et nos corps ne demandent qu’à les imiter…

Sous la plume d’Emma Green, retrouvez les personnages cultes des séries Déshabillez-moi et Étreinte de June Moore, pour deux fois plus de plaisir !
Fallait pas me chercher ! Volume 4 sur 9.

Date de sortie : 27/06/2016

Editions : addictive

Prix : 2e99 en numérique

extrait1

FPMC4

avis1

servicepresse1

Mystère, secret, doute, fascination, on peut dire que ce tome réserve encore pas mal de rebondissements.

La relation entre Valentine et Nils prend un nouveau tournant et évolue vers des sentiments plus marqués. Une véritable complicité s’installe entre eux. Le désir est plus présent que jamais avec cette tension palpable qui les rapproche inévitablement. Pourtant quelque chose de plus fort, de plus profond pointe le bout de son nez, quelque chose que l’on aimerait voir prendre de l’ampleur car,  il faut bien l’avouer,  ils se complètent à merveille.

Ce tome nous laisse également entrevoir un Nils plus fascinant, envoûtant et troublant que précédemment. Son armure se fissure doucement au profit de la princesse rebelle ce qui l’empêche de réfléchir posément à la situation.

Leurs échanges sont toujours aussi incisifs, piquants, sensuels. Leurs ébats toujours aussi sauvages, d’un érotisme époustouflant. Ils ne manqueront d’ailleurs pas de vous laisser pantelants.

Au-delà de l’histoire entre Valentine et son viking, on retrouve en parallèle la relation de cette dernière avec son père. Toute la pression que Darren lui met sur les épaules mais également les décisions qu’il prend et qui doivent être suivies à la lettre l’épuisent. Valentine tient pour sa mère qu’elle chérit plus que tout au monde et refuse de baisser les bras.

Florence qui semblait fragile et désespérée retrouve ici un peu de fougue et son comportement titille ma curiosité.

Cette suite nous réserve encore bien des surprises et épaissit le brouillard autour de cette relation hors du commun. Les prochains tomes ne devraient pas manquer de piments !

note1

50

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire