Dix millions d’étoiles. Robin Roe

Adam est hyperactif : il a des tas d’amis et ne s’arrête jamais de courir. Quand on lui demande de prendre sous son aile un petit nouveau très introverti, il accepte sans hésiter. Très vite, il comprend que ce garçon n’est autre que Julian, un orphelin qui a vécu chez lui autrefois et dont il avait perdu toute trace. Adam est heureux de ces retrouvailles, alors que Julian est l’ombre de lui-même. Déterminé à l’aider et à comprendre ce qui s’est passé, Adam va découvrir des secrets qui pourraient coûter cher aux deux garçons…

Date de sortie : 22/11/2018

Éditions : 

Prix : 17e90 en papier / 12e99 en numérique

J’ai tellement, mais tellement aimé lire cette histoire ! J’avais à peine reposé mon livre que je le reprenais pour continuer dans cette lecture poignante et rafraîchissante à la fois. Car la force de ce roman réside, à mon avis, dans l’écriture de Robin Roe qui parvient à nous parler d’un sujet très difficile sans jamais tomber dans le pathos.

Les personnages principaux sont absolument opposés et pourtant si complémentaires que c’est une évidence de les voir évoluer sur deux parallèles qui semblent faites pour ne jamais se croiser. Mais bien sûr, quand enfin leurs chemins se rejoignent, tout a l’air de rentrer dans l’ordre, comme si c’était écrit.

La souffrance de Julian est aussi intense que l’étincelle de vie qui habite Adam et rejaillit sur tout son entourage. Ils sont les deux faces d’une même pièce, ou plutôt le blanc et le noir d’un symbole du yin et du yang. Impossible de préférer l’un ou l’autre, chacun apporte une sensibilité au récit à laquelle il est difficile de rester insensible. En tout cas, je n’ai pas pu l’être et j’ai vécu intensément avec eux ces instants du quotidien de leurs existences.

J’ai aimé Adam et sa relation avec sa mère, sa spontanéité et la poésie de ses pensées quand ils regarde Emerald. J’ai aimé l’innocence de Julian et son authenticité quand il s’autorise à s’exprimer. J’ai détesté sa détresse imposée par Russell et j’ai pensé à tous ces enfants qui subissent une pression similaire. J’ai eu envie de prendre Julian dans mes bras et le rassurer puis de faire pareil avec Adam.

Si ce n’est cette fin un peu too much à mon goût et dont le livre n’avait pas besoin, pour moi Dix millions d’étoiles est un sans faute et la preuve, encore une fois, que les titres publiés chez PKJ ne m’ont jamais déçue !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire