La force du sourire. Isabelle Crouzet

«  Un sourire est plus qu’une manifestation de joie. C’est une sorte de velcro qui nous accroche les uns aux autres et un remède contre bien des maux. En France, nous avons besoin d’en découvrir les bienfaits.  »
Dans La Force de sourire, l’auteur a mené une véritable enquête sur le sourire, dont on a tendance a oublié les nombreux bienfaits, pour soi, pour autrui, pour nous tous collectivement. À travers des découvertes en psychologie, neurosciences et sociologie, mais aussi de nombreuses anecdotes personnelles, elle démontre que le sourire est au cœur de nos relations sociales et de notre bien-être. Elle nous entraîne à la découverte des secrets du sourire  :
–  Un seul sourire suffit à  ralentir le rythme cardiaque, baisser la pression artérielle et diminuer le niveau de cortisol, l’hormone du stress.
– Plus on sourit, plus on est heureux. Le sourire provoque la joie autant qu’il l’exprime.
– Sourire désamorce les conflits, pilote et régule les émotions et les interactions sociales. Il installe la connivence dans un monde de plus en plus dématérialisé.En France, nous sommes avares de sourire. Et si le sourire n’était que la partie émergée de la sérénité, de la confiance en soi et de la bienveillance  ? Après la lecture de ce livre, vous aurez envie de sourire partout, même dans le métro. Car sourire, c’est le premier pas vers une vie épanouie.

Date de sortie : 02/01/2019

Éditions : 

Prix : 12e en papier / 8,49e en numérique

Ce petit livre qui ne paye pas de mine est un très bon ouvrage d’introduction aux études existantes sur le pouvoir du sourire. En effet, Isabelle Crouzet condense bien ses lectures sur le sujet en vulgarisant assez les concepts abordés pour rendre le tout accessible au plus grand nombre, qu’on soit profane ou pas. Et profane en la matière, je le suis. En tout cas, je l’étais, car on peut dire que ce livre m’a donné envie d’en savoir plus !

Les chapitres courts et ciblés nous guident dans la découverte de ce “simple” sourire dont nous usons tous sans forcément en connaître les subtilités. J’aurais même tendance à classer cet ouvrage en parallèle de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), car on en apprend beaucoup sur les conséquences que le sourire peut avoir sur nos relations à l’autre, que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel, voire amoureux.

L’autrice prend bien garde à ne pas crier au remède miracle et à mettre un bémol à certaines pratiques plaçant le sourire bien au-delà de ce dont il est réellement capable, et j’ai beaucoup aimé cette façon de ne pas avoir l’air de nous vendre une recette miracle du bonheur. D’ailleurs, elle souligne à de nombreuses reprises ses propres imperfections et le fait qu’elle est elle-même en plein apprentissage du bien-être via le sourire. C’est rassurant d’avoir un être humain faillible en “face” de soi.

Le point qui m’a un peu dérangée dans cette lecture réside dans la tendance à noyer le propos sous des statistiques détaillées dont on se serait passés. Heureusement, au milieu des chiffres et pourcentages, les données restent très intéressantes et comme c’est un essai assez court, on n’en vient pas à l’overdose d’informations qui auraient plutôt eu leur place en notes de bas de page, à mon avis.

Toujours est-il que j’ai passé un moment sympathique à réfléchir sur l’activation des zygomatiques, car comme John Cage dans Ally McBeal, j’ai toujours eu confiance en la thérapie du sourire et Isabelle Crouzet a bien développé les raisons pour lesquelles il est bon pour la santé d’user et abuser des sourires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire