THE HEROIN DIARIES Une année dans la vie d’une rock star brisée ~ Nikki Sixx


Lu en anglais, traduction française disponible uniquement en numérique.

« L’alcool, les acides et la cocaïne n’étaient que des amourettes. Quand j’ai découvert l’héroïne, ça a été le coup de foudre. » Une année de la vie d’une rock star dévoyée ; le charme insidieux, lancinant, vicieux d’un Nikki Sixx dans toute sa splendeur de vedette pourrie par l’argent. Bassiste hero de Mötley Crüe, il nous dévoile ici ses frasques d’héroïnomane narcissique et têtu. Ce journal intime, tranche de vie dégoulinante de sexe et de drogue et de rock’n’roll, nous immerge dans le quotidien d’un junkie chevronné, dans ses pensées obscures et tortueuses qui confinent parfois à la folie. Heroin Diaries est la révélation d’une subjectivité inconnue qui se cache dans les volutes de phrases crues. Cerise sur le gâteau : des photos, des illustrations, des extraits de chansons, des commentaires de divers acteurs. Un bouquin qu’on aura plaisir à dévorer vous allez être accro.

Résumé de la traduction des éditions Camion Blanc

Date de sortie : 18/09/2007 (pour la VO)

Prix : 20,46e en broché VO / 8,98e en numérique VO / 25e en numérique VF

Je connaissais Nikki Sixx en tant que bassiste de Mötley Crüe, puis en tant que bassiste de Sixx:A.M. J’ai découvert dans ces journaux l’homme, l’addict, la rock star. Et franchement, ça a été une lecture tellement prenante, j’avais l’impression d’être entrée dans sa tête dont les synapses étaient formées par les lignes sur les pages en papier glacé de ce livre absolument fucked up.

Sur le principe, on lit le journal qu’il tenait en 1986-1987, sûrement lors de son plus gros creux de vague. Il est tombé tellement bas à cette époque qu’il avait sûrement créé un nouveau niveau négatif parce que le fond n’était pas suffisant.

Pas de tabous, il balance tout, y compris le plus moche à son sujet. Quand on connaît déjà bien l’album tiré du livre, c’est une expérience absolument transcendante qu’on peut vivre en se laissant porter par le rythme de la vie d’une des plus grandes rock star pour qui la devise “sexe, alcool, drogue et rock ‘n’ roll” était un mode de vie quotidien.

J’ai beaucoup aimé les notes ajoutées par l’auteur 20 ans plus tard, ça donne une bonne vision de la personne qu’il est devenu. Avec tout ce qu’il a fait subir à son corps, c’est d’ailleurs une sorte de miracle qu’il soit encore là pour partager son expérience et dissuader des jeunes comme il l’était de céder à l’appel de la drogue.

Pour toutes les personnes qui, comme moi, sont musicalement restés bloqués dans les années 60 à 80, je recommande la lecture de ces journaux où on croise Slash, AXL et bien d’autres figures emblématiques du rock de l’époque. Le livre-objet est magnifiquement réalisé et une version collector enrichie sortira bientôt, à l’occasion de l’anniversaire des 10 ans. Je possède le coffret de l’album 33T anniversaire, j’ai hâte de me procurer cette nouvelle version du livre !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire