La terre des Vikings. Margaret Moore

Rebelles et fragiles à la fois, Meredyce et Endredi sont prêtes à renoncer à tout… sauf à l’amour. 

Le Viking

Enlevée par un Viking, redoutable ennemi de son peuple, Meredyce est déterminée à s’échapper. Car elle ne se fait aucune illusion sur les intentions de son ravisseur : il sera sans pitié. Mais, avant toute chose, il lui faut libérer les enfants innocents qui ont été enlevés en même temps qu’elle. Et, surtout, résister à la flamme troublante qui brûle dans les yeux du guerrier viking. Car, pour tromper la vigilance de cet homme, elle doit l’apprivoiser – et non l’inverse !

Le Saxon

Bouleversée, Endredi apprend qu’elle devra épouser un seigneur ennemi du nom de Bayard, afin de sceller la paix entre les Vikings et les Saxons… Mais lorsque, le jour de ses noces, elle découvre son époux, elle ressent un immense soulagement. Car Bayard est loin d’être déplaisant. C’est alors qu’elle aperçoit un visage familier : celui d’Adelar, son premier amour… et le cousin de son mari ! Un hasard d’autant plus troublant que les deux hommes semblent avoir conclu un mystérieux pacte dont elle est l’objet…

A propos de l’auteur :

La notoriété de cette passionnée d’histoire médiévale dépasse aujourd’hui largement les frontières américaines. Les romans de Margaret Moore, publiés dans le monde entier, figurent régulièrement parmi les meilleures ventes du prestigieux USA Today.

Date de sortie : 01/10/2018

Éditions : 

Prix : 8,90e en poche / 6,99e en numérique

Ce recueil de deux titres historiques de Margaret Moore m’a agréablement surprise. Je suis assez difficile en romance historique, car le cadre sert trop souvent de prétexte à y placer une histoire d’amour qui, finalement, pourrait se dérouler dans n’importe quel contexte. Ce n’est pas du tout le cas ici et je suis ravie d’avoir pu découvrir cette autrice.

Elle a manifestement fait des recherches poussées et sa passion pour l’histoire médiévale, comme indiquée dans sa courte biographie dans la présentation de cet ouvrage, n’est pas usurpée. Elle sait clairement de quoi elle parle et on le ressent grâce à tout un tas de petits détails. Détails qui sont somme toute anodins mais qui apportent justement de quoi rendre l’histoire réaliste.

Concernant les romances, je ne vais pas les résumer, c’est déjà bien fait par l’éditeur, mais j’ai passé un très agréable moment. Encore une fois, c’est tellement bien ancré dans le cadre historique que le réalisme est poussé jusque dans les scènes intimes. Peut-être que j’ai trouvé quelques moments légèrement trop mielleux à mon goût, mais ils ne durent pas et on peut facilement passer outre si ça nous dérange. Car avec Margaret Moore, on ne s’encombre pas de descriptions érotiques à n’en plus finir, au contraire. Tout reste suggéré, élégant et en adéquation totale avec le sujet.

Si j’ai apprécié la façon dont l’autrice développe l’environnement des héros, il m’est arrivé de me dire que c’était un peu long à certains moments. Ce sera le seul véritable reproche que je ferais à ces deux histoires. Mais elles restent de belles romances à découvrir si, comme moi, vous aimez ces périodes.

Prenez les séries Vikings et The Last Kingdom, placez-y une romance centrale mais pas trop, et vous vous rapprochez de La terre des Vikings. Adeptes d’historique, ce livre regroupant deux histoires se déroulant dans ce contexte est pour vous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire