Une enquête de Will Trent #8 : Angie. Karin Slaughter

Le corps d’un ex-flic vient d’être retrouvé dans un bâtiment destiné à devenir le prochain night-club branché d’une star du basketball, Marcus Rippy. Parce que ses empreintes sont identifiées sur cette scène de crime particulièrement sordide, Angie est recherchée par la police d’Atlanta.
Elle est la femme de Will Trent, policier taciturne dont Rippy est un ennemi personnel. Elle est aussi la mère biologique de Jo, conjointe étrangement effacée d’un basketteur qui contrôle chaque détail du quotidien de son épouse.
Elle est surtout une femme flic, une survivante, une manipulatrice. Une femme qui a décidé d’en protéger une autre, sans limite.
Et Will Trent le sait bien  : Angie peut disparaître, elle finit toujours par revenir. Avec un plan.

Date de sortie : 03/10/2018

Editions : 

Prix : 8e30 en poche et 12e99 en numérique

 

 Une étrange tension s’était installée entre eux, cristallisée par la question de l’attitude d’Angie. Parfois, Faith oubliait à quel point la vie de Will avait été dure. De l’extérieur, il avait l’air normal. Puis, peu à peu, on remarquait les cicatrices sur son visage. Ou le fait qu’il ne relevait jamais ses manches, même par quarante degrés à l’ombre. Il ne parlait jamais de tout ça. D’ailleurs, il ne parlait jamais de rien.

 

Second polar que je lis depuis ma reprise du genre et je dois dire que je suis bluffée par ce que j’y ai trouvé. Totalement ignorante de l’univers de Karin Slaughter, je me suis lancée dans ce huitième tome des enquêtes de Will Trent sans savoir réellement à quoi je devais m’attendre et j’avoue être ravie d’avoir eu la chance de me plonger dans ce polar de qualité.

Angie est une affaire complexe de par les relations étroites qu’entretiennent les différents protagonistes, mais également par le nombre d’indices et de preuves qui s’accumulent au fil des chapitres. À la tête de cette histoire, une épouse odieuse, manipulatrice. Une femme flic, autodestructrice, qui cultive des liens ambigus avec son mari qu’elle repousse sans vouloir vraiment le laisser s’échapper. Avec elle, rien n’est jamais fait sans raison et c’est à cause de ses réactions inattendues que la tension prend naissance dès les premières lignes de ce roman. J’ai adoré détester cette survivante au caractère impulsif et aux agissements obscurs. Elle ne vous laissera pas de marbre, c’est certain.

Au-delà d’Angie, une multitude de personnages entoure Will Trent dans son enquête et chacun apporte de la profondeur au texte. De l’ex-flic ripou, à la prostituée en passant par la charmante médecin légiste ou l’agent insistant, l’auteur donne de l’ampleur à son histoire et ne manque pas d’instiller une bonne dose d’humour caustique à son récit.

Si j’ai aimé le déroulement des événements, je reconnais tout de même qu’il y a énormément de choses à prendre en compte et j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver à certains moments. Toutefois, ce roman est bien ficelé et on ne peut qu’avancer et se laisser porter par la situation. Entre doutes et hypothèses, on se retrouve tenu en haleine jusqu’à la toute dernière ligne.

Angie est un tome explosif fait de révélations-chocs et de rebondissements tous plus prenants les uns que les autres. J’ai eu du mal à détacher mes yeux de ces pages qui m’ont entraînée au cœur d’une enquête captivante. Ce huitième opus se révèle être un thriller haletant qui mérite d’être lu fan du genre, ou pas. Violent, percutant et très intelligent, Karin Slaughter signe un livre surprenant qui m’a fait passer un très bon moment.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

3 réponses à Une enquête de Will Trent #8 : Angie. Karin Slaughter

  1. AvatarLouve alpha dit :

    Ah sympathique je me laisserais bien tenter. Chaque tome peut se lire séparément, on est pas obligé d’avoir lu les précédents?
    Merci

Laisser un commentaire