Tell Me You Love Me. Iris Hellen

Lorsqu’elle a décidé de passer trois mois dans le Mississippi pour y rejoindre sa meilleure amie, Phoebe s’attendait à y trouver beaucoup de choses. Elle s’attendait à rencontrer des alligators, à déguster du poisson frit, à naviguer sur le célèbre fleuve et même à éprouver quelques difficultés d’adaptation face à l’accent sudiste. Mais tomber sur un spécimen masculin local sarcastique, pétri de préjugés et irritant au possible nommé Jason, ça, elle ne s’y attendait pas  ! Comment peut-on être aussi borné et désagréable  ? Mystère. Le pire, c’est qu’avec ses magnifiques yeux gris métallique, sa peau hâlée et ses larges épaules, Jason est tout à fait charmant… dès lors qu’il ferme la bouche. Reste plus qu’à trouver une façon de le faire taire. Et, pour ça, Phoebe a une ou deux idées assez tentantes…

Date de sortie : 02/05/2018

Editions : 

Prix : 5e99 en numérique

 

 Je me faisais l’effet d’être une voyeuse sans scrupule. Mais c’était plus fort que moi : ce coup de foudre immédiat que Jason avait ressenti pour Phoebe, il me touchait. Il prouvait que tout n’était pas perdu et qu’on pouvait faire passer les élans de son coeur avant sa raison.

 

Iris Hellen est une auteure que j’ai eu la chance de découvrir avec sa toute première saga Mad About you. Sa plume fine, son texte travaillé et aiguisé m’avait convaincue de la suivre dans cette nouvelle aventure, ce que je n’ai jamais regretté. Aujourd’hui, j’ai dévoré Tell me you love me et j’en ressors conquise par toutes les émotions ressenties.

J’ai commencé ce roman sans trop savoir où j’allais. Je suis du genre à me pencher rapidement sur le résumé, à me laisser charmer et à me lancer directement dans ma lecture. Grand bien m’en a fait, car avec ce livre j’ai parcouru un tout nouveau terrain de jeu et le moins que l’on puisse dire c’est que le Mississippi possède bien des attraits.

Ce qui fait la force des écrits d’Iris ce sont ses héros en premier lieu, car ils sont authentiques, chacun avec son petit caractère, et tous aussi attachant les uns que les autres. Phoebe, Jason, Alithia, Konan & co ne dérogent pas à la règle et c’est avec un grand sourire aux lèvres que j’ai exploré les quelque 390 pages de ce récit.

J’ai adoré avoir plusieurs points de vue sur la situation et notamment celui d’Alithia qui a mon sens est tout aussi important que celui de notre couple. Non seulement il s’agit de la meilleure amie de Phoebe mais elle joue un rôle essentiel dans la rencontre et l’évolution de cette relation. Je trouve ça juste génial que l’auteure l’ait intégré à son livre de cette façon.

J’ai énormément apprécié les personnages secondaires. Il faut dire qu’ils sont nombreux et tous extrêmement touchants. On suit leurs déboires, leurs doutes et leurs bonheurs en parallèle et ils donnent un aperçu très précis des spin-off à venir. En tout cas, je suis séduite par cette famille recomposée qui se soutient en toutes circonstances et ne baisse jamais les bras face à l’adversité.

Concernant la romance, je l’ai trouvée tendre, passionnée, rafraîchissante, explosive. Phoebe et Jason sont tellement différents que l’on se pose beaucoup de questions sur leur avenir. Pourtant, au fil du temps ce sont bien ces dissemblances qui les rendent meilleurs et plus solides. Ce sont également elles qui apportent la juste dose de piquant à leur couple et leur confèrent tout ce charme et cette force au quotidien. Notre duo va devoir vivre au jour le jour sans penser au lendemain, vivre pleinement pour en apprécier chaque instant et qui sait ce qui pourrait se passer ?

Tell me you love me est un roman que j’ai aimé d’un bout à l’autre. Tout d’abord pour le choc culturel et le dépaysement total qu’il m’a apporté. Quel plaisir de s’évader de la sorte et de rencontrer les habitants de Corinth, de s’imprégner de leur culture et de leur tradition. Ensuite, il faut savoir que tous les livres d’Iris Hellen soulèvent des problèmes d’actualité et qui dit Sud des États-Unis dit ségrégation et xénophobie. C’est un sujet qui m’a émue et qui m’a fait surtout fait réfléchir. Et enfin ce que j’ai aimé par-dessus tout c’est que rien ne se déroule comme prévu, on va de surprise en surprise au gré des réparties joueuse et des sous-entendus bien placés.

Du pur bonheur que je vous conseille fortement si l’envie vous prend de changer d’air.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Tell Me You Love Me. Iris Hellen

  1. AvatarLouve alpha dit :

    Jolie chronique Aurélia tu me donnes envie de lire cette histoire

Laisser un commentaire