Un mois, une auteure #4 : Fleur Hana

 

 Merci Fleur de m’accorder quelques instants. Pourrais-tu te présenter aux lecteurs en quelques mots ? 
Mais merci à toi de me proposer cette série d’articles ♥ La présentation n’étant pas mon fort, je vais tenter de ne pas échouer lamentablement. J’ai 26 ans (à quelques années près, mais qui compte ?) et je vis dans le Sud avec ma petite famille et mon chat qui ne sert à rien, comme tous les chats. J’écris et je suis publiée depuis 2012, je suis bien sûr avant tout une grande lectrice. Et voilà, je t’avais prévenue que j’étais nulle à cet exercice !
Comment en es-tu venu à l’écriture ? 
Je lisais beaucoup et parfois je grimaçais en me disant que je n’aurais pas fait ceci ou cela de la même façon que l’auteur. Et puis un jour je me suis dit qu’au lieu de râler, je n’avais qu’à essayer. Car c’est facile de critiquer, donc je voulais voir si j’en étais capable. Je ne sais pas si je le suis vraiment, en tout cas, tant qu’on ne me vire pas, je continue !
As-tu des petites manies d’écriture, un rituel auquel tu ne déroges pas ? 
Non, je ne crois pas, ou alors sans en avoir conscience ? Je réfléchis. Si une idée me vient, je reviendrai à cette question 😉
T’inspires-tu de personne de ton entourage lorsque tu construis une histoire ?
Tout le temps ! Je n’ai aucune imagination, je suis lamentable.
Quel est le personnage que tu as créé qui t’as le plus touché ?
Adeline, l’héroïne du tome 2 de la série Behind The Dreams, elle a été très difficile à écrire. J’aime les personnages qui ne sont pas parfaits, le manichéisme m’ennuie, et elle est une belle représentation de mon penchant pour les psychologies complexes. Enfin j’espère !
 Nous deux à l’infini est une réécriture du premier tome des Golden Boys. Est-ce que ça a été difficile pour toi de reprendre l’histoire du début ?
Non, au contraire, en fait ! C’était vraiment pour moi l’opportunité de polir ce qui était trop brut dans cette version. J’aimais les thèmes abordés, ils reflétaient déjà beaucoup de mes idées pour lesquels je me bats aujourd’hui. Mais j’ai évolué à plusieurs niveaux et c’est une chance, je trouve, de pouvoir façonner une histoire afin qu’elle nous suive dans cette évolution. Par contre, oui, ce sera la seule fois où je vais remanier mes textes. Je le fais pour tous, en ce moment, mais une fois pas plus. J’ai trop d’inédits qui attendent leur tour !
 As-tu des projets inédits à venir ? 
Oh, tu as vu ce talent ? J’ai fait la transition alors que je n’avais pas encore lu la question : c’est beau ^^ Oui plein d’inédits ! Deux en particulier, non, trois. Ou quatre. Mais tu sais lequel aura ma priorité une fois mes obligations contractuelles remplies 😉
 On t’a découvert avec la romance, mais est-ce qu’il y a un autre genre auquel tu aimerais t’essayer ? 
Si j’osais… Mais j’ai trop peur de me planter. Une amie m’a dit récemment “mais toi, il faut que tu écrives du thriller !” et on ne sait pas, peut-être qu’un jour j’arriverai à me dire YOLO ! Le YA me tente énormément, vraiment, mais il m’impressionne aussi beaucoup.
Quel est le livre que tu emmènerais sans hésiter sur une île déserte ? 
Non mais sérieusement, tu me verrais sur une île déserte ? Si je survis 24h on aura de la chance, t’inquiète, je n’aurai pas le temps de lire quoi que soit !
Un petit mot pour les lecteurs ? 
mot
Ah ah j’avoue elle était facile et un rien me fait rire. Un petit mot classique mais tellement vrai : merci.
Un immense merci à Fleur pour son humour, sa gentillesse et sa disponibilité durant ce mois de mars. 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Un mois, une auteure #4 : Fleur Hana

  1. AvatarLouve alpha dit :

    J’ai vraiment adoré découvrir Fleur Hana merci à vous deux

Laisser un commentaire