Les cents facettes de Mr Diamonds. Emma M Green

Les femmes, les affaires, la photographie : tout réussit à Gabriel Diamonds. Mais cet homme du monde, aussi puissant qu’arrogant, n’était encore jamais tombé sur la candeur et la simplicité. Au contact de la jeune Amande, tantôt douce, tantôt amère, le milliardaire va révéler bien d’autres facettes de sa personnalité. Eblouissant, flamboyant, oui… mais vulnérable, ténébreux, écorché aussi. A deux, ces amants malmenés pourront-ils affronter les fantômes du passé ? Entre luxe, plaisirs charnels, tragédies et secrets inavoués, sauront-ils trouver la lumière ?

Date de sortie : 08/03/2018

Editions : 

Prix : 19e en broché

 

 – La liberté est un concept bien vaste, Amande. Elle n’est qu’une illusion pour la plupart des mortels. Etre libre, c’est dominer, et c’est justement ma spécialité.

 

Beau petit bébé de 564 pages, ce livre a de quoi impressionner, mais lorsque l’on décide de créer un personnage de l’envergure de Gabriel, je pense qu’il fallait au moins cela pour en découvrir toutes les facettes.

Parce que voilà non seulement Mr Diamonds est une énigme, mais il fait partie de ces mâles alpha auxquels il est impossible de résister. À la manière d’un Christian Grey ou d’un Gideon Cross, Gabriel dégage une intensité rare, puissante. Il envoûte, déconcerte, mais à ce côté brisé qui donne envie de ne jamais le laisser s’échapper. Essayer de déchiffrer cet homme revient à résoudre un véritable casse-tête sur lequel on passerait volontiers des jours entiers.

Cependant, ne vous attendez pas à faire la connaissance du prince charmant, car au-delà des apparences, Mr D a des tendances ultras possessives dont Amandine va faire les frais. Toutefois, je suis ravie de trouver chez la jeune femme une force de caractère, un esprit combatif sous ses allures de petite fille sage. Pris séparément, je vous avoue que je ne suis pas spécialement fan de ce genre de personnalité pourtant ensemble ils ont réussis à faire leur petit effet.

J’ai apprécié l’évolution de leur histoire, la manière dont les auteures ont donnés vie à cette alchimie incroyable contre laquelle il ne sert à rien de lutter. Dès les premiers instants, on sait ce qu’il en est, on devine les contours d’une relation complexe qui demandera beaucoup d’amour et une bonne dose d’effort de chaque côté. J’aime être surprise durant ma lecture et ne pas savoir d’avance ce qu’il va arriver. Avec ce roman, c’est exactement ce que j’ai ressenti, car j’ai navigué de révélation en rebondissement jusqu’au point final.

Je suis également séduite par cette liaison que l’on découvre au fil de rendez-vous sensuels à travers le monde. Gabriel Diamonds, est un homme qui déborde d’assurance et d’autorité, il est celui qui possède une emprise totale sur le corps et le cœur de son Amande. Avec lui, c’est un brasier continu, une explosion de sensualité et un enivrement des sens. Il représente le pêcher, à la fois mi-ange et mi-démon qui pousseraient n’importe qui à admettre ses désirs les plus profonds.

Après la passion vient le temps des questions. D’une histoire sulfureuse, on avance pas à pas vers une intrigue pesante faite de mots savamment choisis et de mise en garde mystérieuse. Et pour être honnête, c’est la partie de ce livre que j’ai préféré, car il m’a fallu réfléchir pour démêler ce sac de nœuds à la sauce Diamonds. Entre exaltation et déception, les personnages mis au pied du mur doivent affronter leurs démons et livre un combat de chaque instant. Du pur bonheur pour la fan de romantic suspens que je suis.

Me voici donc ravie d’avoir enfin fait la connaissance de Gabriel Diamonds. Je ne dirai pas que ce roman est mon préféré de ce duo d’auteure que j’adore, mais il m’a fait passer un bon moment et m’a permis de m’évader la tête durant quelques jolies heures.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Les cents facettes de Mr Diamonds. Emma M Green

  1. Bookienymes dit :

    Gabriel diamonds incarne la passion a l’état brut. De tous les boyfriends de Emma Green il est mon préféré ex aequo avec un autre

Laisser un commentaire