Black Feelings. Mo Gadarr

Si Mandy a voulu devenir professeure de français, c’est certes par passion pour l’enseignement, mais aussi et surtout, pour sensibiliser les jeunes au harcèlement scolaire. Elle-même victime de ce phénomène pendant ses années lycée, elle veut à tout prix éviter qu’il se reproduise.

Cependant, lorsqu’elle découvre que son ancien bourreau est un de ses collègues, tout bascule. Elle s’est fait une promesse : se venger de lui quelles qu’en soient les conséquences.

Elle n’a dès lors plus qu’un objectif en tête : le séduire pour mieux le détruire !

Date de sortie : 22/02/2018

Editions : La condamine / Fyctia

Prix : 2e99 en numérique

 

 Je réprime un grognement de douleur. En ouvrant mes paumes, je découvre quatre marques rouges qui se mettent aussitôt à saigner doucement. D’un coup de langue, je lèche l’excédent d’hémoglobine. J’aime ce goût métallique que j’associe automatiquement à celui de la vengeance. Notre vengeance…

 

Black Feelings est un coup de poing littéraire. Un livre-choc qui aborde un sujet difficile, douloureux, mais tellement d’actualité. Du premier au dernier mot, il m’a vrillé les tripes et écorché l’âme.

Je le referme à l’instant et je n’arrive pas à exprimer l’ampleur de ce que ce roman m’a fait ressentir. Il faut savoir que deux de mes enfants se sont fait harceler scolairement l’année dernière, ce sujet est donc un sujet qui me parle. Heureusement, pour ma fille et mon fils les choses n’ont pas été aussi loin, mais la réalité est là : chacun d’entre nous peut entre confronter aux conséquences dramatiques causées par la violence des mots et des moqueries quotidiennes.

Je ne vais pas vous mentir, cette lecture soulève le cœur et vous retourne l’estomac. Il est si dur de faire face à la souffrance d’Amandine, d’assister à sa déchéance et de constater à quel point sa haine est vive, sa douleur brûlante et son désir de vengeance omniprésent. Je me suis immédiatement rangé de son côté, car la cruauté de ce qu’elles ont vécu m’a totalement mise hors de moi. Impossible de rester stoïque et d’attendre de connaître la suite, il fallait que j’avance, que je découvre ce qu’il en était vraiment et que j’assiste peu à peu à la transformation d’Amandine en Mandy.

Car oui, il y a un véritable avant/après qui s’installe au fil des événements, qui renverse la vapeur et amène les personnages à faire face à d’intenses sentiments contradictoires. Ils en perdent complètement la tête ! Ils développent une fascination sombre, un désir interdit qui les propulse vers des ébats fiévreux motivés par la hargne qui les consume. On est véritablement emporté dans leur sillon, soufflé par les émotions brutes qui nous traversent, assistant impuissant à l’escalade de l’horreur et de la terreur.

Rien dans ce livre ne nous est épargné. Le récit qui oscille entre passé et présent nous démontre avec quelle facilité n’importe quelle personne peut se laisser entraîner dans la tourmente, à quel point les victimes se sentent coupables et s’enferme dans un mutisme destructeur. Mais il ouvre également les yeux sur l’importance de communiquer, sur le fait que tout aurait pu être évité si seulement des mots avaient été mis sur les maux, si les acteurs principaux ne s’étaient pas laissés berner par les apparences.

Puis au-delà de ce thème lourd de sens, sous la coupe de la vengeance, une relation complexe voit le jour et nous prouve que la haine n’est jamais un bon moteur. Amandine et Mattéo reviennent de loin, auront vécus l’enfer et affrontés le diable en personne. Ils m’ont fait peur, m’ont donnés matière à réfléchir, mais ils m’ont surtout donnés l’espoir et l’envie d’agir.

Black Feelings est un roman époustouflant qui ne laisse pas indifférent et qu’il faut absolument découvrir.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

7 réponses à Black Feelings. Mo Gadarr

  1. AvatarBookienymes dit :

    Il est impératif pour moi de le lire. Non seulement il parle de sujet vraiment intéressent et je pense qu’il va vraiment me plaire.

  2. Cette chronique m’a donné envie de le lire. Le sujet déjà m’interpelle mais me fait peur aussi car nous avons dû affronter une situation de harcèlement dont mon fils paye toujours les conséquences. Si la lecture en est vraiment difficile, j’ai peur que ça réouvre la plaie.

    • Loraline, comme je le dis il est vrai que pour mes enfants les choses n’ont pas été aussi loin. Ici le sujet est poussé à l’extrême et démontre jusqu’où l’escalade de la violence peu aller. Lorsque l’on est concerné cette lecture n’est pas simple mais elle apporte également beaucoup d’espoir au fil des pages. Je suis désolée de savoir que ton fils est aussi concerné par le harcèlement, je ne le souhaite à personne et j’espère que les choses s’arrangeront pour lui mais aussi pour vous car étant parent la situation est tout aussi dure.

Laisser un commentaire