Bossman. Vi Keeland

 

Comment ne pas succomber à l’irrésistible ?

Que peut faire Reese quand son rencard d’un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l’aide inespérée d’un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu’il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami.

Chase ne manque pas de culot, ment comme un pro. Reese ne sait pas trop quoi penser de lui mais quand elle a l’opportunité de le revoir, elle se surprend à saisir l’occasion et quand il lui propose un emploi qui lui correspond totalement dans sa compagnie, elle ne peut pas refuser.

Reese se surprend à apprécier beaucoup Chase qui ne cache pas tout l’intérêt qu’il lui porte.

Mais la jeune femme sait depuis longtemps que coucher avec son patron est une très mauvaise idée. Ce n’est pas pour elle… Mais Chase n’est pas vraiment le type de patron auquel elle est habituée et il est plutôt irrésistible dans son genre.

Date de sortie : 12/10/2017

Editions : 

Prix : 17e en broché et 9e99 en numérique

 

 Voilà qu’il est de retour. Ce lien invisible que je ressens pour lui depuis notre toute première rencontre. Je ne le comprends pas, je ne l’explique pas, je ne le vois pas, et pourtant je sais qu’il est là. Je sais qu’il me comprend et ça me donne envie de le comprendre aussi.

 

Lorsque Reese Annesley rencontre Chase Parker au détour d’un couloir, elle ne s’attendait pas à vivre un rendez-vous aussi fou ni de voir son monde sortir de son axe. Sous ses airs ténébreux et grâce à son physique délectable, il s’immisce subrepticement dans sa vie. Alors, lorsque le destin s’en mêle et replace cet homme sur la route, il est peut-être temps de mettre ses peurs de côté et de prendre des risques. Peut-elle vraiment sortir de sa zone de confort ? Est-il vraiment celui qu’il prétend ? Que cache-t-il sous ce regard tortueux ? Les réponses restent en suspens, mais l’attirance est bien trop forte pour ne pas tenter l’aventure.

Tout d’abord, j’aimerais souligner l’aboutissement de ce roman. En effet, depuis The Player, j’avais été déçue de trouver les histoires écrites par Vi Keeland pas assez travaillé, pas assez profondes. Ici, je trouve qu’au contraire, elle a été au bout des choses avec de vrais dénouements. Elle a pris soin de ses personnages, leur a façonné une histoire vive, drôle et terriblement touchante, sans oublier les aspects plus complexes de leur vécu. On a enfin un livre que l’on referme sans frustration et c’est une chose très importante pour moi.

De plus, la relation entre Reese et Chase est tout simplement fabuleuse. Ils m’ont fait rire, ils m’ont donné des frissons, m’ont fait souffrir et brûlé de désir. J’ai adoré la facilité déconcertante avec laquelle ils entrent dans le jeu de l’autre, les dialogues délirants, l’enchaînement des rencontres hasardeuses et tous les quiproquos qui jalonnent le texte. Mais j’aime également l’intensité et la sincérité qu’a instaurée l’auteure, le fait que tout ne soit pas si rose et qu’on ne se contente pas d’un texte hilarant. Il y a une réelle noirceur, de vrais drames et de réelle peur qui en découle. Alors, même si l’issue est prévisible, même si cette lecture est des plus agréables on attend avec une impatience non feinte leurs échanges, on soupire au moindre effleurement et l’on se délecte de leurs regards enflammés.

Bossman m’a définitivement réconcilié avec Vi Keeland. La manière dont elle a géré son roman est époustouflante, tous les protagonistes sont touchants et les flashbacks permettent de réaliser la souffrance qu’ils ont endurée. Le seul tout petit point noir pour moi est que l’on n’a pas vraiment de point de vue de Chase. Certes, il est présent lors des chapitres sur son passé, mais il n’empêche que j’aurais aimé connaitre son avis sur l’instinct présent, avoir accès à la moindre de ses pensées. C’est une chose qui m’a un tout petit peu manqué.

Que dire de plus à part que ce livre est une pépite, à lire bien au chaud, à l’abri des intempéries. Reese et Chase vous feront transgresser les règles et vous ne verrez plus jamais le Fanta de la même manière !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Bossman. Vi Keeland

  1. Louve alpha dit :

    Toujours aussi intéressantes tes chroniques.

Laisser un commentaire