Jäger. Amheliie & Maryrhage

1965, entre Paris et Berlin.

L’un est français, l’autre est allemand.

Markus Kord, chasseur de nazis, traque un individu depuis plusieurs années sans relâche.

Primo Akerman, inspecteur de police, est un enfant rescapé de la Shoah.

Ils n’ont rien en commun si ce n’est le besoin de justice, et un lourd passé que la Guerre a marqué à jamais.

Ils n’étaient pas censés se rencontrer un jour, pourtant, un événement va faire en sorte que leurs routes croisent le même chemin.

Alors que le monde est en train de vivre la grande période révolutionnaire des Sixties, les deux hommes vont se lancer dans une lutte commune du passé, pour que rien ne tombe dans l’oubli.

Date de sortie : 12/11/2017

Editions : 

Prix : 20e en broché et 5e en numérique

 

 Je peux supporter les coups. Je peux supporter la violence. Mais je ne peux pas supporter cette proximité.. C’est mal.

 

Commencer une chronique est pour moi l’exercice le plus difficile d’autant plus quand il s’agit d’un livre du calibre de Jäger, car ce récit est tellement lié à notre histoire, tellement bien menée et si profondément ancrée dans nos mémoires qu’il est bien difficile de développer un ressenti sans en révéler trop.

Je vais tout d’abord vous parler de mon sentiment d’impuissance face à la puissance de ce texte. En effet, Amheliie & Maryrhage nous délivrent un roman fort en émotion, riche de personnages déterminés et rongés par leur passé. Mais elles nous offrent surtout une histoire d’amour douloureux, interdit, condamnée, mais qui changera leur vie à tout jamais.

Il faut resituer un peu les choses pour comprendre à quoi l’on peut s’attendre lors de cette lecture. Les faits commencent en 1965, vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre, mais elle est encore dans toutes les pensées, continuant de hanter une population ravagée par les horreurs vécues. Les mœurs ne sont pas les mêmes, les lois non plus et au milieu de ce contexte difficile, le lecteur fait la rencontre de deux hommes que tout oppose : Markus Kord et Primo Ackerman. Je ne vous parlerai pas de leurs spécificités ni de ce qui va les rassembler, mais sachez que non seulement leur rencontre est explosive, mais qu’à aucun moment la tension haletante qui naît de cette rencontre ne va faiblir.

Sur le papier, leur relation n’a pas lieu d’être, beaucoup de choses les séparent, mais dès les premiers instants cette attirance bouillonnante est à couper le souffle. Je n’ai pu m’empêcher de frissonner au moindre effleurement, mon cœur s’est mis à palpiter lors de leur rapprochement et je pourrai jurer que la chaleur a augmenté lors de leurs ébats. Mais au-delà de tout cela, ce qui est exceptionnel c’est la manière dont les auteures font évoluer les choses. Markus et Primo sont deux enfants de la guerre qui connaissent les risques qu’ils encourent. Or le rapport de force qui s’installe entre eux rend leur tête-à-tête vraiment intéressant, car il nourrit le désir ardent qui les consume. Il faut résister, ne pas craquer, mais la seule chose que l’on attend d’eux c’est de céder à cette insoutenable tentation. Je peux vous dire que ces deux hommes ont mis mes nerfs et mes sens à rude épreuve.

Je ne vous dirai pas grand-chose de plus, car j’ai déjà l’impression de vous avoir mis quelque peu sur la voie. Toutefois, je dois vous dire à quel point j’ai aimé chaque seconde passée entre les pages de ce livre. De la traque savamment organisée, aux rebondissements constants, de la passion brûlante aux prises de conscience, Amheliie et Maryrhage ont tout simplement signé un roman d’une qualité remarquable.

Markus et Primo vous feront passer un moment inoubliable et vous prouveront que l’on a beau se battre de toutes ses forces, on ne peut pas aller contre sa véritable nature.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire