Juste quelqu’un de bien. Angela Morelli

 

À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.

Mais ça ne suffit plus.

Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

Date de sortie : 04/10/2017

Editions : 

Prix : 14e90 en broché et 9e99 en numérique

 

 Cette rencontre s’était mieux déroulée que ce qu’elle craignait mais pourquoi, pourquoi fallait-il que l’Univers ou le hasard ou la poisse, quel que soit le nom qu’on lui donnait, remette Aurélien sur son chemin alors qu’elle avait réussi à l’oublier ? Enfin, presque.

 

Angela Morelli a toujours su créer des mondes bien à elle. Elle a toujours pris le temps d’écrire des histoires différentes allant bien au-delà de la romance, procurant un sentiment de bien-être à ses lecteurs comme elle seule sait le faire. Juste quelqu’un de bien, son nouveau roman, est un livre feel good à lire confortablement installé dans son cocon.

Ce qui m’a toujours plu chez cette auteure c’est la manière dont elle construit son récit, dont elle l’enrichit d’émotions fortes qui permettent de s’immerger totalement dans ses textes. Après un prologue relatant la relation de Bérénice et Aurélien sur plusieurs années, elle nous propose de suivre son héroïne durant son évolution, lors de ses questionnements et ses prises de décisions. Les choses n’arrivant jamais par hasard, c’est entouré d’Ariane sa « moune » et Cassandre, sa mère clairvoyante, que malgré sa volonté de contrôler tous les aspects de son existence, Bérénice apprend qu’il est impossible de lutter contre son destin et surtout, qu’il faut savoir tomber avant de se relever.

L’amour fait bien entendu partie intégrante de cette histoire et j’ai apprécié qu’il soit constamment présent tel un fil rouge nécessaire à sa reconstruction. Aurélien a toujours été là sans y avoir été vraiment et je trouve incroyable la façon dont Angela a exploité leurs sentiments. Elle les a réunis en employant une multitude de détours, en leur jouant parfois de drôle de tours tout en ne perdant pas de vue la profondeur et la sincérité de leurs émotions. Cette lecture m’a fait l’effet d’un doux bonbon au cœur tendre.

Je suis très contente d’avoir également trouvé une puissante unité familiale. Malgré les bouleversements, malgré les mauvais choix, malgré les absences, les Spyros dégagent énormément d’amour et de dévouement. J’ai trouvé ce trio de charme d’une force épatante au vu de tout ce qu’elles ont vécu. Elles sont profondément liées et se positionnent en véritables piliers les unes pour les autres. Il est tout simplement impossible d’imaginer pouvoir les séparer.

Je suis totalement conquise par ma lecture. J’ai retrouvé la plume authentique et touchante d’Angela Morelli. J’ai pris un immense plaisir à me perdre dans ses mots, à visiter ce nouvel univers, à m’émouvoir de ses nouveaux personnages. Juste quelqu’un de bien est un joli roman qui se construit jour après jour. Une très belle leçon de vie qu’il ne faut absolument pas manquer !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire