Après la pluie. Renee Carlino

Après la pluie, le beau temps…

« Ces quelques jours m’avaient métamorphosée. Je n’étais plus la fille persuadée qu’elle finirait vieille et seule, mais celle qui croyait en l’amour fou. Chaque instant passé près de lui m’apaisait. Je ne comprenais pas comment il avait réussi à me guérir de la douleur d’être seule au monde, mais il l’avait fait. Pourtant, il ne m’avait rien promis. »

Quand Avelina tombe sous le charme d’un séduisant cowboy lors d’une compétition de rodéo, elle ne se doute pas qu’elle l’épousera trois mois plus tard et s’installera avec lui dans le Montana. Elle ne se doute pas non plus que tous ses espoirs seront bientôt ruinés. À plus de mille kilomètres de là, Nate est prêt à marcher dans les traces de son père et à devenir un grand ponte de la chirurgie cardiaque. Mais quand une des opérations qu’il dirige tourne au cauchemar, il se retrouve seul face au désastre. Il se réfugie alors dans le ranch de son oncle, dans le Montana, où il rencontre la belle Avelina. Mais l’amour peut-il naître de ces deux solitudes ?

Date de sortie : 17/03/2017

Editions : 

Prix : 16e90 en broché et 9e99 en numérique

Plus je découvre les romans de Renee Carlino, plus je suis attachée à la sensibilité qui s’en dégage. Après la pluie est un livre aussi doux que dur qui m’a permise d’entrer dans le quotidien de deux personnes que la vie n’a pas épargné.

Je pourrai découper ce roman en 3 parties bien distinctes :

Tout d’abord le passé, celui qui les a mené l’un à l’autre. On apprend à connaître Avelina et Nate à travers leur enfance, leurs envies, leurs coups durs jusqu’à ce que leur vie bascule. Ce sont des moments importants, les débuts rudes de leurs vies d’adulte. Ils apportent beaucoup d’éléments pour comprendre la suite des événements.. Avelina et Nate n’ont rien en commun, mais c’est ce qui fait la beauté de cette histoire, car entre la jeune femme au coeur de glace et le chirurgien pris par sa carrière, le destin a reconnu deux mêmes coeurs esseulés.

Nous les retrouvons lors de leur rencontre, dans un ranch perdu dans le Montana. Les années ont passé mais ce qui ressort de cette partie du roman c’est vraiment la souffrance d’Avelina. Ses émotions transpirent page après page et on se retrouve emporter dans un tourbillon de douleur, de colère, de culpabilité. Il a été très éprouvant pour moi de lire cette profonde tristesse, de prendre part à cette vie brisée. De plus, comme si son malheur ne suffisait pas, toute la vallée est au courant du drame qu’il s’est joué sous ses yeux. Elle subit au quotidien les ragots, les jugements, les rumeurs. J’ai éprouvé énormément de chagrin pour cette jeune femme qui affronte seule son existence rongée par ses démons. Comment expliquer alors qu’elle s’ouvre à Nate ? Et bien j’ai envie de vous répondre qu’il n’y a pas de raisons logiques. L’amour ne s’explique pas.

C’est alors une véritable reconstruction à deux qui se met en place. Il est vrai que la douleur d’Avelina prend beaucoup d’espace dans la narration, il n’en reste pas moins que Nate souffre de sa propre condition. J’ai vraiment aimé le rythme que Renee a donné à son texte. Oubliez les histoires où l’on passe plus de temps au lit qu’en dehors, car ici tout est basé sur les sentiments, les ressentis. Bien sûr, l’auteure n’a pas négligé la sensualité de leur relation, mais ces ébats sont de simple bonus, ils n’occupent en aucun cas le devant de la scène.

Au milieu de leur évolution, il m’a été très agréable de découvrir des moments d’insouciance dont notamment une visite aux sources chaudes particulièrement drôles. Ces petites touches de légèreté permettent de ne pas oublier l’espoir qui se cache derrière la noirceur de leurs vies.

L’unité familiale est également très présente. J’ai beaucoup apprécié la relation entre Nate et son père. Leur complicité évidente est apaisante. On ressent immédiatement ce lien indéfectible qui les unit. Jeff est un père aimant qui ne cesse de pousser son fils à prendre les bonnes décisions.

Puis vient la dernière partie qui m’a beaucoup émue. L’attente, la patience et leurs certitudes vont être mises à rude épreuve, mais ce sera un mal nécessaire pour envisager un futur commun. La manière dont Renee Carlino a décrit ces chapitres est peu habituelle, mais très agréable, car surprenante. Cependant, j’aurai aimé un peu plus de notre couple en toute fin d’histoire.

Après la pluie est un roman qui sent bon le romantisme. Parfois la vie vous en veut, elle vous prend tout, mais il ne tient qu’à vous de vous relever. L’implication émotionnelle de ce livre est vive, les sentiments contradictoires. Avelina et Nate m’ont offert un récit à deux voix attachant qui prouve que pour aimer l’autre il faut d’abord s’aimer soi-même.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire