Second Souffle, Tome 1 : Les amours d’Emmett. Mathew Ortiz

Tatesville est une petite bourgade calme à l’est d’Atlanta. C’est là que vivent Emmett Gaither et sa grande famille. Il nage dans le bonheur. Même si être le seul gay de son entourage n’est pas facile, sa famille le soutient et l’aime. Mais jamais, il n’aurait pu imaginer que sa vie bien rangée allait être bouleversée par un nouvel arrivant en ville. Ce blond sexy fait bouillir Emmett, mais un redneck n’a aucune chance auprès d’un banquier, si ?

Alex King, lui, a toujours vécu une vie de bohème. La vie trépidante d’Atlanta ne lui plait plus. Il part donc pour Tatesville, même s’il pense ne jamais pouvoir trouver l’homme de sa vie dans un trou pareil. Imaginez alors sa surprise quand une de ses clientes à la banque essaie de le caser avec son fils ! Est-il rentré dans une dimension parallèle ?

Date de sortie : 15/02/2017

Editions : 

Prix : 14e en broché et 4e99 en numérique

Second souffle : les amours d’Emmett est avant tout une histoire d’amour sincère comme on aime en découvrir. Mathew Ortiz nous présente des personnages différents sur le papier, mais finalement très similaires dans leur manière d’appréhender la vie. Il porte l’accent sur l’unité familiale et la force que l’on en retire.

Emmett Gaither est un homme du Sud pur jus. Travailleur et franc c’est un homme entier très à l’aise dans son corps. Élevé par l’amour inconditionnel de ses parents qui ne l’ont jamais jugé, Emmett connait sa chance. J’ai trouvé ce personnage très attachant par son authenticité et ce petit côté plus effronté que l’on découvre au fil de la lecture.

Alex King pourrait être son contraire. Muté à Tatesville depuis peu, il évolue dans une ambiance quelque peu tendue. Cependant, j’ai été très heureuse de voir que sous ses apparences de Gentleman c’est un homme de valeur qui sait tenir tête aux autres lorsque cela est nécessaire. En apprenant à le connaitre, il se révèle d’ailleurs tout aussi émouvant qu’Emmett fort d’un passé douloureux qu’il préfère oublier.

Je vous le disais la famille tient une place toute particulière dans ce tome. Il faut dire que les Gaither ont de sacrées personnalités toutes aussi intéressantes les unes que les autres. De la grande tante Ruby au cousin Bumper en passant par le terrible oncle Ted et l’irrésistible oncle Eli, chacun apporte énormément à la relation entre les deux jeunes hommes.

J’ai passé un très agréable moment en compagnie d’Alex et Emmett. Leur histoire pourrait être celle de n’importe qui et suit son cours avec des hauts,des bas, mais également une très bonne dose de sensualité. Le récit est agréable grâce au point de vue de chacun. C’est un livre qui se lit rapidement et qui fait du bien au moral. Mathew Ortiz a une écriture fluide, attrayante qui ne manque pas d’humour ce qui le rend particulièrement sympathique à lire.

L’épilogue est surprenant. Il amène un nouveau regard sur un des personnages tout en donnant envie d’en savoir plus. Un dernier rebondissement a titillé ma curiosité et me laisse penser que rien ne sera simple pour la suite. Je serai en tout cas au rendez-vous en espérant l’avoir prochainement entre les mains.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire