Neuf noisettes et demi 2 : La planète des écureuils. Kate Lowell

Vince n’a toujours pas rencontré les proches de Nathan, et c’est très bien comme ça. Mais l’écureuil sait qu’un jour, il devra présenter son petit ami à sa famille plus givrée qu’une glace à la pistache.

Pour préparer le terrain, Nathan décide donc de d’abord emmener l’humain en week-end avec ses amis métamorphes. Mais entre un colibri bavard, des pandas roux intenables et une petite chèvre myotonique, Nathan est au bord de la crise de nerfs.

Tout bascule quand le don Juan du coin, un élan-garou, s’intéresse un peu trop à Vince. Nathan va devoir trouver le mâle dominant qui sommeille en lui ou les noisettes seront cuites.

Date de sortie : 04/01/2017

Editions : 

Prix : 2e49 en numérique

L’heure des présentations à sonner.

Nous avions laissé Nathan et Vince après s’être découvert et aimer. Nous les retrouvons à présent quelques semaines plus tard installé dans une certaine routine de couple.Nathan décide d’emmener Vince en camping et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne s’attend pas à ce qu’il va suivre !

Ce tome met avant tout l’accent sur la complicité de ce couple hors du commun. Malgré les différences, c’est avec beaucoup de simplicité que l’auteure réussi à accorder leur deux mondes. Les sentiments forts qu’ils éprouvent l’un pour l’autre font d’eux un duo solide mais ils n’empêchent pas la peur de l’inconnu. Malgré l’amour indiscutable qu’ils se portent, l’appréhension prend le pas sur la raison. Il faut dire que l’immersion qui attend Nathan et Vince ne va pas être de tout repos. Cependant, il est temps pour notre couple de sauter le pas et de se prouver qu’ils peuvent tout affronter.

Kate a mis beaucoup d’humour dans ce second opus. Je crois que toutes les blagues sur les rongeurs ont pu être faites. Toutes ces allusions m’ont beaucoup amusées au départ, mais, rapidement j’ai trouvé que cela alourdissait le récit. De mon point de vue, c’était trop.

Parmi les péripéties de nos héros, Nathan nous livre une jolie leçon de vie. Il nous démontre que ce n’est pas la taille qui compte et que peu importe qui l’on est il faut savoir profiter de ses avantages. De nature réservée, il n’hésitera pas à user de ses talents pour mettre à mal la personne qui s’en prendra à ce qu’il a de plus cher.

J’avais trouvé le premier tome rafraîchissant mais j’avoue avoir plus de réserve sur celui-ci surement dû aux références constantes sur la condition de Nathan.

Néanmoins, ce livre est toujours bien écrit, l’auteure a son histoire en main et sait où elle veut nous emmener. Le chapitre bonus à la fin est très agréable. Je n’ai malgré tout pas réussi à m’immerger dans le monde des garous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire