Le roi du plaquage. Marc Moritz

110 kilos de muscles peuvent-ils résister à 1m60 de finesse ?

Romain Mevasta est un joueur de rugby comme on n’en fait plus. Et il le sait. C’est aussi un homme comme on n’en fait plus, mais il n’en a pas vraiment conscience. Il n’est pas de ces minets qui posent pour les calendriers. Il court les jupons c’est vrai, un peu, mais pas les soirées de presse. Très peu pour lui. A 35 ans il est en fin de carrière et se trouve à un tournant de sa vie. Il s’est taillé une réputation de cogneur dans sa folle jeunesse, mais en fait ses coéquipier le surnomment le philosophe parce qu’il lit. C’est un bourru au cœur tendre finalement. Et sa rencontre avec Margot va le bouleverser. Margot est photographe, elle est là pour tirer le portrait des joueur et faire la photo annuelle. Certains joueurs, dont l’ennemi juré de Romain, se montrent un peu agressifs avec elle et Romain fait alors un peu trop honneur à sa réputation. C’est le début des ennuis pour lui et d’une belle histoire entre lui et Margot à qui il devra prouver qu’il est capable de donner sa confiance.

Date de sortie : 27/01/2017

Editions : 

Prix : 6e90 en broché et 5e99 en numérique

Vous ne le savez peut-être pas mais je viens d’une ville où le rugby est une religion. J’ai grandi aux couleurs du RCT et du stade Mayol au son des Parce que Toulon ! Alors lorsque j’ai vu le roi du plaquage disponible sur mon programme Milady, il était évident pour moi de découvrir son histoire. C’est chose faite et quel plaisir cela a été.

D’une part grâce à cette ambiance particulière chargée de testostérone, de transpiration et d’adrénaline. Cette lecture a fait remonter bon nombre de souvenirs ce qui m’a permis de m’immerger d’autant plus dans ce roman. Les matchs, les vestiaires, la rivalité, les sponsors, tout est décrit avec aisance et justesse. Marc Moritz connaît son sujet et apporte son expérience avec une beaucoup de tact. Vous n’y connaissez rien en rugby ? Pas de panique, pas besoin d’en comprendre les règles pour apprécier pleinement ce livre.

D’autre part, les personnages sont vraiment touchants par leurs différences et leurs vécus. Lorsque Margot, timide et bienveillante croise le regard de Romain géant au caractère impulsif, une relation ne semble pas à l’ordre du jour. Cependant, une rencontre en entraînant une autre, leurs échanges se multiplient, leurs peurs se tarissent peu à peu. Apparaissent alors un bien-être, une recherche de l’autre, une ouverture sur la vie. Leurs dissemblances les rapprochent et c’est au contact de l’autre que leur évolution prend forme.

Le roi du plaquage est une histoire qui fait du bien. Rapide, légère, romantique, elle ouvre les yeux sur les valeurs importantes telles que l’amour et l’amitié. Elle replace les sentiments au centre de l’attention en nous rappelant l’importance de ces derniers. Elle nous permet d’apprécier les choses simples de la vie tout en gardant bien à l’esprit que rien n’est acquis.

J’ai trouvé très sympathique le petit clin d’oeil à une auteure que j’aime beaucoup, Angéla Morelli et son roman que je vous conseille si vous ne l’avez pas encore découvert : l’homme idéal(en mieux). Un vrai bonheur !

J’ai vraiment passé un moment très agréable sous la plume de l’auteur que je découvre par la même occasion. J’ai aimé cette jolie romance empreinte de réalisme et de personnages vrais. Une histoire simple, sans chichis qui m’a apporté un très bon moment de lecture.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le roi du plaquage. Marc Moritz

  1. Béatrice dit :

    Bonjour, j’ai très envie de le lire !!!
    je suis nouvelle dans ce type de lecture, première découverte avec Bad romance que j’ai dévoré…je me dis que c’est un peu le même style et que je vais surement beaucoup aimé.
    Je découvre aussi votre blog très sympathique à lire !!
    à bientôt

  2. Ping :Le roi du plaquage de Marc MORITZ | à la page des livres

Laisser un commentaire