Up in the Air, Saison 4 : Mister B. R.K Lilley

Dans Mister B. , R.K. Liley se place du point de vue masculin et réussit une véritable performance, sans répétitions ni redites : nous faire entrer dans la complexité de James Cavendish et de Stephan, l’ami de Bianca.

Le livre navigue entre le passé et le présent et nous vivons avec James l’attraction physique et sensuelle qu’exerce Bianca sur lui.

Nous revivons toute la tension sexuelle qui unit les deux amants et qui leur fait vivre une incroyable histoire d’amour.

Mais nous découvrons également l’histoire de l’amitié qui unit Bianca et Stephan avec des scènes déchirantes de leur adolescence tourmentée.

Date de sortie : 12/01/2017

Editions : 

Prix : 17e en broché et 6e99 en numérique

Après avoir été quelque peu réservé sur les trois premiers tomes de la saga, j’en attendais beaucoup du point de vue des hommes, notamment de Stephan. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une facette totalement inédite de James et de ressentir beaucoup d’affection pour ce personnage.

R.K Lilley a pris le parti pour Mister B de nous livrer les moindres pensées de ces hommes à la manière de souvenirs ancrés dans leur mémoire. Agrémenté de flashback sur les moments éprouvants de leurs existences, c’est avec beaucoup de finesse qu’elle partage les années qui passent. Tour à tour, James et Stephan nous content leurs vies, leurs faiblesses mais également ce sordide passé qui les a forgé. On assiste à un vrai cheminement vers le bonheur, à toute leur remise en question et surtout à l’amour qui les unit à Bianca leur trésor le plus précieux.

J’avais trouvé les précédents opus assez violent tant dans le caractère que dans les actions des personnages et quel plaisir pour moi de découvrir la profondeur de leur sentiment, de comprendre leurs attitudes, de connaître leur ressenti. J’ai vraiment aimé avoir accès à leurs pensées profondes car même si leur comportement ne change pas, lorsque l’on a les tenants et les aboutissants, il est plus facile de se mettre dans la peau de l’autre et d’anticiper ses réactions.

Le côté BDSM est toujours présent mais, ne prend plus autant de place dans le récit. Bien sûr James ne serait pas James sans sa domination mais grâce à ses explications, on se rend compte que Bianca vit totalement ce mode de vie, qu’elle en ressent irrémédiablement le besoin. C’est alors que leurs ébats prennent une toute autre dimension et que l’on reconsidère les choses sous un nouvel angle. Cette nouvelle perspective m’a permise d’apprécier leurs échanges qui m’avaient quelque peu choquée précédemment.

L’auteure a réussi le pari de nous raconter de nouveau son histoire sans jamais se répéter. Aucune lassitude dans cette lecture, bien au contraire. Elle a su faire la part des choses et décortiquer la complexité des personnages sans lasser le lecteur. Les sentiments sont mis en avant et c’est ce qui m’avait manqué lors de mes lectures de Up in The air. Je trouve qu’ici elle a trouvé le juste équilibre entre les choses et que son histoire s’en trouve d’autant plus abouti. Mister B est assurément le tome de la reconstruction et des révélations.

Il est vrai que j’avais une appréhension en ouvrant ce livre mais je me retrouve très agréablement surprise par la tournure des événements. C’est un tome que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire et qui apporte une multitude d’élément nécessaire à la bonne compréhension de cette histoire. Bien sûr, j’ai toujours en tête quelques scènes de leur liaison qui ont du mal à passer, cependant j’arrive à assimiler l’impact que leur passé a eu sur eux et tout ce qui en a découlé. On dit souvent que l’on garde le meilleur pour la fin…Mister B en est la preuve !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire