Les jeux de garçons. Adèle Bréau

les-jeux-de-garcons-778757-250-400

resume2

Mathilde, Alice, Lucie et Éva nous ont ouvert la porte de La Cour des grandes. De leurs joies et peines à leurs pensées les plus intimes, nous avons tout appris de ces héroïnes du quotidien. Pendant une année entière, elles nous ont embarqués dans le tourbillon de leurs journées à cent à l’heure. Mais qu’en est-il des hommes qui ont lié leur destin au leur ?
De Fred, le chef bourru secrètement amoureux d’Éva ; de Max, égaré dans la paternité autant que dans son couple et sa vie tout court ; de Christophe, en apparence si lisse et sûr de ses choix ; de Vincent, aux absences mystérieuses, d’Adrien, emporté par le démon de midi, et de Jacques, cet inconnu d’une nuit, que savons-nous finalement, si ce n’est ce qu’en perçoivent leurs compagnes ?
D’ailleurs, que savent-ils de leur femme ? Comment vivent-ils leur paternité, leur place dans le couple ? Que ressentent-ils, ces hommes si peu enclins à la confidence, qui peinent à trouver leur place dans une société en pleine mutation ?
Adèle Bréau a choisi d’en faire les héros de ce nouveau roman. Tiraillés entre leur ambition et la quête d’un bonheur personnel, comment gagneront-ils ces Jeux de garçons où les plus forts ne sont plus les mêmes qu’autrefois ?
Car les règles ont changé…

Date de sortie poche : 01/06/2016

Editions : ldp

Prix : 8e10 en broché

extrait1

jeuxgarcons

avis1

servicepresse1

J’ai ouvert Les jeux de garçons avec une petite appréhension. Je n’ai pas pour habitude de lire les points de vues des différents personnages de peur de relire la même chose et de m’ennuyer.

Étonnamment ici, ce ne fut pas le cas. Adèle Bréau arrive à nous raconter son histoire vue par les hommes sans retomber dans la cour des grandes ce qui, pour moi, a été très agréable et à donner une autre dimension à ce roman.

J’avais beaucoup aimé le premier tome où j’avais pu m’identifier à ces presque quadras  cependant le récit de leurs hommes est très touchant également. On découvre qu’ils ont une tout autre façon de voir la vie et finalement on s’aperçoit que certains sont loin de ressembler à ce que l’on pouvait penser. Leur point de vue est vraiment surprenant et complète parfaitement celui des filles sans l’alourdir.

J’ai trouvé que le fil de l’histoire était très fluide. Adèle Bréau nous plonge au cœur de leurs pensées avec une facilité déconcertante. Elle donne la parole aux hommes, bien souvent occultés de nos romances d’aujourd’hui. On revit leur histoire sans la revivre vraiment grâce à de nouveaux évènements que l’on découvre. C’est un très joli coup, bravo.

Et cette fin….Que dire de cette fin…. Elle ouvre de nouvelles perspectives tout en nous laissant sur notre faim. C’est la touche finale qui donne vraiment envie de voir ce que ces personnages nous réservent.

En bref, c’est un livre frais, facile à lire, idéal à emporter dans votre valise cet été. Que vous ayez lu La cour des grandes ou pas, n’hésitez pas à découvrir Les jeux de garçons !

note1

50

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire