Maestra. LS Hilton

maestra-736448-250-400

resume2

Le thriller érotique phénomène de 2016 qui rivalise avec Les Apparences, La Fille du train et Le talentueux M. Ripley.

Pour parvenir à ses fins… Maestra osera tout.

Le jour, Judith Rashleigh est assistante dans un prestigieux hôtel de ventes aux enchères londonien qui l’exploite. La nuit, elle est hôtesse dans un bar miteux, où ses charmes séduisent.
Mais sa double vie est chamboulée le jour où elle découvre une escroquerie à plusieurs millions de livres autour d’un faux tableau. Licenciée avant de pouvoir faire éclater le scandale, elle fuit sur la Côte d’Azur avec un riche client et s’immisce dans un monde où faste et corruption vont de pair.
Lorsqu’elle comprend que la combine, d’ampleur internationale, s’étend jusque sur le territoire où elle se trouve, Judith ne peut compter que sur sa volonté – et prendre tous les risques – pour s’en sortir…

Date de sortie : 10/03/2016

Editions : La bête noire

Prix : 18e90 en broché et 12e99 en numérique

extrait1

J’ai continué ce petit jeu un moment, mais je n’avais aucun moyen de savoir s’il était excité ou non ; son visage était cramoisi depuis qu’on avait déjeuné au soleil. Je l’ai fait rouler sur le dos, j’ai délacé mon caraco pour qu’il voie mes seins et j’ai manœuvré jusqu’à ce que mon visage se retrouve au-dessus de son entrejambe, le cul en l’air positionné de façon qu’il voie ma chatte par la fente de la petite culotte. Sa queue était minuscule, un petit bout de chair de cinq centimètres qui dépassait d’un épais coussin poilu. J’avais mis une capote dans ma sandale, mais je ne voyais pas comment j’allais la lui enfiler, ni comment lui pourrait m’enfiler – Dieu merci, mais bon, il allait bien falloir qu’il prenne son pied quand même.

avis1

servicepresse1

Le résumé de ce livre est intriguant et c’est tout à fait justifié car l’histoire est vraiment surprenante.
On y découvre Judith qui travaille dans une maison de ventes aux enchères, mais qui pour arrondir ses fins de mois se fait embaucher au Gstaad un bar d’un genre spécial et qui m’a donné l’impression de faire un retour dans le temps. Judith est une femme loin de l’image naïve qu’elle renvoie, elle a un côté manipulatrice très prononcé et ne renonce devant rien pour arriver à ses fins. De plus elle aime le sexe, indéniablement et ne s’en cache pas. C’est une personnalité assez troublante qui m’a déstabilisé quelquefois.
Le livre est très bien écrit, j’ai craint un ton vulgaire mais pas du tout, je n’ai pas été choquée une seule seconde. L.S Hilton arrive à nous transporter dans son univers et rend accessible le milieu de l’art. On sent qu’elle maîtrise le sujet et que beaucoup de recherches ont étés faite dans ce sens.
Alors me direz-vous, est-ce que j’ai accroché ? est-ce que je vous recommanderais ce livre ? Et bien je vous dirai que pour le moment je suis mitigée j’ai passé de bons moments mais j’ai eu du mal à rentrer dans cette lecture. Je lirai les suites qui sortiront avec beaucoup d’attention et j’espère qu’ils me transporteront. En bref avec ce mélange des genres vous ne pourrez pas rester insensible : soit vous allez adorer soit vous allez détester….

note1

3

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire