Mes pas de velours. Karine Vitelli

mes-pas-de-velours-691308-250-400

resume2

Le passé l’a construite, le présent la détruit. Valentina rêve de faire carrière dans la danse et pour financer son projet enchaîne plusieurs emplois, dont celui de danseuse dans un night-club. Orpheline, elle a beaucoup de mal à faire confiance et ne veut pas s’attacher. Les barrières qu’elle s’est dressées la protègent mais la détruisent aussi. Son caractère entier va lui valoir de nombreuses péripéties dans le monde mafieux de la nuit.
La rencontre avec le ténébreux Hent et l’impitoyable Still font basculer sa paisible existence. Elle est loin de se douter que ces deux hommes vont la changer à jamais.
Va-t-elle se brûler les ailes à tout jamais, sans pouvoir revenir en arrière ?

Date de sortie : 02/11/2015

Editions : Editions Alexandra de Saint-Prix

Prix : 18e50 en broché

extrait1

Je me retourne et aperçois Hent appuyé contre le mur du couloir. Il me regarde d’un air brûlant, ses yeux si noirs me déstabilisent. J’ai des petits papillons qui envahissent mon ventre. Il porte un costume gris anthracite et une chemise blanche. Sa veste lui tombe parfaitement sur ses épaules carrées et ses bras musclés. Je le vois différemment depuis le week-end dernier. Cet homme est d’une beauté incroyable, il me déshabille du regard. Ses yeux remontent sur mes jambes, puis , mon short, mon débardeur et enfin mon visage. Ses traits se tendent brusquement.

  • Qu’y a-t-il Mademoiselle Khôl ? Vous avez des problèmes ?

Cela se voit tant que ça sur mon visage ?  Je dois renforcer urgemment ma carapace. je lui réponds sur un ton indifférent en balayant l’air avec ma main.

  • Non, juste une mauvaise nouvelle. Ce n’est rien.

avis1

servicepresse1

Bien avant d’ouvrir le livre, ce qui m’a plu c’est la couverture qui est juste magnifique il faut le dire.
En attaquant tout de suite j’ai adoré cet univers de danse, de burlesque, ces décors qu’on s’imagine sans peine. Puis on fait la connaissance de Valentina, une femme forte qui se bat pour son projet, qui n’hésite pas à mettre toutes les chances de son côté pour qu’il aboutisse. Elle nous montre tout au long de cette histoire qu’elle à un sacré caractère, malgré son passé mais aussi malgré ses peurs car depuis l’age de 7ans elle est seule et refuse de s’ouvrir aux autres.
La rencontre avec Oliver Hent est rocambolesque, lui l’homme si sûr de lui, chef d’entreprise accompli. Au premier abord on le sent sarcastique, froid distant. Il va être  impressionné face à ce petit bout de femme qui va chambouler sa vie.
Ils vont devoir faire face au chantage, à la trahison. La confiance va être un peu le fil conducteur de leur histoire et je dois vous dire qu’ils vont tous les deux faire des erreurs ce qui apporte des rebondissements intéressants dans l’histoire. J’ai beaucoup aimé de pas voir venir la taupe , j’étais partie sur la mauvaise personne et c’est ce genre de petites choses qui me fait aimer le livre encore davantage !
Je ne peux pas ne pas vous parler de MamYvette, la grand-mère qu’on voudrait tous avoir : charmante, prévenante, qui croit en ses protégés. On a envie de la prendre dans nos bras et j’étais à deux doigts de sentir son eau de Cologne tellement sa tendresse était présente.
J’ai beaucoup aimé l’écriture de Karine, c’est délicat, prenant , avec un soupçon de suspense et une bonne dose de romantisme et de passion. Je te remercie Karine pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique histoire et j’espère avoir le plaisir de te relire bientôt.

note1

50

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Mes pas de velours. Karine Vitelli

  1. Ce livre m’intrigue beaucoup !

Laisser un commentaire